« On est tous, à un moment donné, un Tartuffe, un Dom Juan, un malade imaginaire, un avare ou un misanthrope. » Ainsi s’exprime Laurent Lafitte, pensionnaire de la Comédie Française et d’ajouter, « Les problématiques de son époque ne sont pas forcément les mêmes qu’aujourd’hui, mais les travers humains qu’il dépeint sont les mêmes. »

Toute jeune, je ne comprenais pas tout des textes de Jean-Baptiste Poquelin, né le 15 janvier 1622. Je les trouvais même parfois rébarbatifs, tout comme beaucoup de mes camarades qui rechignaient à les apprendre. Seulement, quand on les relit, bien des années plus tard, on y découvre les travers, les défauts, voire les vices humains, toujours présents de nos jours dans notre société.

Alors, pourquoi ne pas rouvrir un recueil de ses œuvres, afin de retrouver son esprit impertinent, que je n’avais pas compris à l’époque ?

Et malgré cet esprit, je cite de nouveau Laurent Lafitte parlant de Molière : « C’est dans l’humanité qu’il est pertinent. » 

Source : https://www.francetvinfo.fr/culture/spectacles/theatre/400e-anniversaire-de-moliere-tous-les-jours-on-decouvre-une-nouvelle-resonance-contemporaine-de-ses-oeuvres-explique-laurent-lafitte_4916455.html