Vous avez peut-être entendu parler de cette expérimentation menée avec des chiens renifleurs. Elle vise à les dresser afin qu’ils repèrent les éventuels humains porteurs du virus.

Ce mercredi 17 février, une opération de tests a été lancée sur 2 000 jeunes, étudiants, lycéens, collégiens et apprentis.

L’étude est dirigée par le professeur Dominique Grandjean, qui enseigne à l’École nationale vétérinaire de Maisons-Alfort. Il est avéré qu’un chien peut détecter une compresse de transpiration, positive au Covid-19, en moins de 60 secondes. On peut donc imaginer la rapidité du dépistage dans des situations où il y a un grand nombre de personnes. Par exemple, dans un aéroport où les chiens les dépisteraient et seules, les personnes négatives pourraient circuler.

Une expérimentation similaire est également en cours autour du CHU de Bordeaux, avec le Ceva santé animale, premier laboratoire vétérinaire français.

Le meilleur ami de l’homme n’a pas fini de nous surprendre !

Source : http://Une expérimentation de chiens renifleurs de Covid-19 est également en cours autour du CHU de Bordeaux, avec le Ceva santé animale, premier laboratoire vétérinaire français.