« Les Saints, Servais, Pancrace, Mamert, font à eux trois un petit hiver. » (dicton)

Tous les ans, les 11, 12 et 13 mai, nous entendons parler d’eux ; et pourtant, ils ne sont plus inscrits dans le calendrier depuis 1960 !

Au Moyen Âge, ces saints étaient invoqués par les agriculteurs et jardiniers pour anticiper l’effet d’une baisse de la température sur les cultures, qui pouvait être observée en cette période et pouvait provoquer le gel (phénomène de la lune rousse.) Une fois cette période passée, celui-ci ne devait plus être craint.

Cette « croyance » est un peu mise à mal car il faut tenir compte de l’évolution du climat. Malgré tout, les jardiniers doivent rester plus vigilants tant que ces dates repères ne sont pas passées, une gelée tardive étant toujours possible, même si le climat se réchauffe.

Et puis, Saint-Urbain fêté le 25 mai, est censé mettre fin à cette période selon le dicton :  « Mamert, Pancrace, Boniface sont les trois Saints de glace, mais Saint-Urbain les tient tous dans sa main. »

 

 

 

Renseignements sur Wikipédia : Saints de glace

et Rustica : Saints de glace 2