« Il est temps de donner de la voix ! »

Après les accusations de Sarah Abitbol et les révélations qui secouent la Fédération des sports de glace, des athlètes du Comité national olympique français (dont Nathalie Péchalat, Teddy Riner, Tatiana Golovin…) appellent à une prise de conscience des dirigeants sportifs, des entraîneurs et des parents, face aux situations dangereuses que peuvent vivre les enfants. 

« Nous, athlètes français de haut niveau, nous sentons révoltés. » Les révélations de l’ex-championne de patinage, Sarah Abitbol, qui accuse dans son livre Un si long silence son entraîneur Gilles Beyer de l’avoir agressée sexuellement et violée entre 1990 et 1992, ont provoqué un séisme dans le monde du sport.

Face aux (trop) nombreux témoignages qui ont émergé depuis ces révélations, les membres de la Commission des athlètes de haut niveau du Comité ont décidé de prendre la parole pour manifester leur solidarité avec les victimes et proposer des solutions pour « agir collectivement et briser le silence. »

 

 

 

Lire l’intégralité de l’article franceinfo : Violences sexuelles dans le milieu sportif