Campagne : un maire veut classer les bruits ruraux au patrimoine national


Cet article fait écho à celui titré « Une protection du « patrimoine sensoriel des campagnes » contre les plaintes. » 

Ces bruits ruraux concernent également la montagne…

Les bruits de la campagne dérangent. Des procès contre des coqs qui chantent trop tôt ou des cloches de vache qui sonnent trop fort ont déjà eu lieu. Jeudi 30 janvier, les députés étudient une proposition de loi pour protéger ces bruits. En Gironde, le maire de Gajac souhaite les faire classer au patrimoine national.

Tous les bruits ruraux sont traînés devant les tribunaux. Désormais, ces bruits ne sont plus seuls face à la justice. Bruno Dionis du Séjour, maire de Gajac en Gironde, se place en tant que défenseur des bruits de la campagne au niveau national. Pour lui, il faut que tout cela cesse : « Je veux que les bruits de la campagne ne puissent plus passer en justice. C’est une humiliation pour le milieu rural de se faire attaquer par des gens qui viennent de l’extérieur et ne connaissent pas la ruralité », confie-t-il.

 

 

Lire l’article franceinfo : Bruits ruraux campagne et montagne

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.