« Un grand saut dans l’inconnu… »

Les spécialistes contactés par franceinfo sont inquiets, après l’assassinat du général iranien Qassem Soleimani en Irak, vendredi 3 janvier. Cet homme influent, architecte de la stratégie iranienne au Moyen-Orient, figure de l’aile dure des conservateurs iraniens, a été tué par une frappe aérienne américaine, à Bagdad.

Depuis, l’hostilité entre les Etats-Unis et l’Iran s’intensifie. L’ayatollah Ali Khamenei promet qu’une vengeance implacable attend les criminels. » De quoi accentuer encore l’antagonisme entre Washington et Téhéran, dont les relations n’ont fait qu’empirer depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche.

« Dans l’histoire, quand on ne respecte pas le droit international et que l’on fait cavalier seul, on prend d’énormes risques, comme celui d’envenimer la situation. Il n’y a plus de règles si ce n’est celle du plus fort. » (Thierry Coville, spécialiste de l’Iran à franceinfo)

 

 

 

Lire l’intégralité d’un article consacré à cet assassinat : Assassinat du général Soleimani