Au-delà de cette date, les Françaises cesseront symboliquement d’être rémunérées, comparé au salaire des hommes. Les Européennes, elles, travaillent gratuitement depuis le 4 novembre, date de la « Journée européenne de l’égalité salariale. »

Donc, les Françaises travailleront… pour des prunes. Et pour cause : selon l’Office européen de statistiques Eurostat, le salaire horaire brut moyen des femmes est de 15,4 % inférieur à celui des hommes dans notre pays.

 

 

 

Lire l’intégralité de l’article Le Monde : France 5 nov les femmes travaillent pour des prunes