Le bouclier d’AWS (Amazon Web Service) n’a pas résisté.

Le puissant service de remédiation « Shield Advanced » du géant du cloud américain censé repousser les attaques par déni de service n’a pas été suffisamment efficace.

De nombreux services reposant sur son DNS Route 53 sont en effet tombés sous l’effet d’une vaste opération DDoS. Pendant 8 heures, de très nombreux utilisateurs ont ainsi rencontré des difficultés – voire l’impossibilité – d’accéder à S3, RDS (relational database service) et ELB (elastic load balancing).

Les clients situés sur la côte Est semblent avoir été les plus touchés. Sur Reddit, AWS a également indiqué que les clusters Aurora étaient aussi inaccessibles pendant plusieurs heures.

L’article complet ici.