Le 38ème album d’Astérix arrive le 24/10/2019


En voici le résumé officiel :

« La fille du célèbre chef gaulois Vercingétorix, traquée par les Romains, trouve refuge dans le village des irréductibles Gaulois, seul endroit dans la Gaule occupée à pouvoir assurer sa protection.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la présence de cette ado pas comme les autres va provoquer moult bouleversements intergénérationnels »

Sources 20Minutes

 

Le scénariste Jean Yves Ferri s’est amusé à imaginer ce qu’aurait pu être l’interview d’Adrénaline, la fille de Vercingétorix.

Ces extraits ont également été copié depuis le site 20Minutes :

Peux-tu nous parler de ton parcours, d’où tu viens ?

Adrénaline : Vite fait alors. Mon papa était assez connu : il s’appelait Vercingétorix. C’était une flèche, mon papa. Il me manque. C’est pas simple, tout le monde me parle de lui. D’ailleurs j’en ai ras l’amphore que tout le monde soit sur mon dos. Ça a commencé avec les copains de mon papa, les gros Arvernes qui chochotent. Maintenant c’est tous ces Romains bas du casque qui me courent après… J’étais mieux quand j’étais planquée sur Lutèce. C’est chouette, Lutèce, un peu plus le trou que Nemessos (Clermont Ferrand), mais chouette quand même !

Tu sembles être une jeune fille formidable, mais avec un gros tempérament. J’imagine que tu traverses ce qu’on appelle communément une crise d’adolesc… ?

Adrénaline : Et ta sœur, c’est Cléopâtre ? Je veux qu’on me lâche les brogues, c’est tout. Faut arrêter de me prendre pour un étendard. « Fille de Vercingétorix » ? Ils n’ont que ça à la bouche ! Ils ne pensent qu’à se taper dessus en me prenant pour prétexte, ces barbares. Y’en a pas un qui m’aime vraiment. Si ça continue, je vais me faire druidesse aux Carnutes !

… Ne nous énervons pas ! Pourrais-tu maintenant te décrire à nos lect…

Adrénaline : Je suis pas style Falbala si tu veux savoir ! Conrad m’a plutôt dessinée gracile. Ferri voulait que je sois habillée dans le style gothique qui fait fureur à Lutèce. J’ai aussi un torque autour du cou, un collier assez tendance et qui plaît pas mal. Y’en a même qui voudraient me le prendre. Sinon le coloriste m’a roussi les cheveux. D’après moi un peu trop, mais bon, ça prouve mon tempérament de feu.

Est-ce que tu peux nous raconter tes liens avec tes nouveaux amis du village gaulois ?

Adrénaline : J’en ai croisé des vraiment cools et d’autres vraiment trop relous. Y’a le petit à moustaches jaunes et son pote au menhir qui sont pas méchants, mais qui me collent un peu aux braies. Y’a les Romains que j’évite. Et aussi un malade qui me persécute. Les plus gentils c’est mes copains du village. Avec eux, c’est Byzance, ils me comprennent, on parle de tout. J’aime bien aussi les chansons engagées d’Assurancetourix, le barde…

La suite ici.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.