Un iceberg de 1 600 km² se détache en Antarctique


mais c’est normal !

Ces chiffres peuvent sembler impressionnants, mais la production d’icebergs fait partie du cycle normal des barrières de glace. Ce phénomène n’est pas lié au changement climatique.

Il est grand comme quinze fois Paris. Il fait environ 210 mètres d’épaisseur et contient 315 milliards de tonnes de glace, a estimé, mardi 1er octobre, la glaciologue américaine Helen Amanda Fricker, professeure au centre d’océanographie Scripps à l’université de Californie San Diego.

« Les barrières de glace doivent perdre de la masse car elles sont constamment en train d’en gagner. Elles veulent conserver leur taille. » Le gain de masse vient de la neige qui tombe sur le continent et les glaciers qui avancent doucement vers les rivages.

« Il est vraiment important d’éviter la confusion pour le grand public, ce n’est pas dû au changement climatique. »  L’est de l’Antarctique est différent de l’ouest du continent et du Groenland qui, eux, se réchauffent à grande vitesse en raison du changement climatique

 

 

Lire l’intégralité de l’article franceinfo : Iceberg en Antarctique

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.