Les alpinistes suisses qui ont posé un avion de tourisme près du sommet du Mont-Blanc risquent, en l’état actuel du droit, une simple contravention à 38 euros, a-t-on appris ce vendredi 21 juin 2019 de source judiciaire.
La faute à un vide juridique que dénonce le maire de Chamonix-Mont-Blanc Eric Fournier, indigné par cette première peu respectueuse de l’environnement.

Le petit appareil avait été repéré mardi lors d’une patrouille par les gendarmes du PGHM de Chamonix, posé à 4.450 mètres d’altitude sur la face est du Mont-Blanc.

Ses deux occupants étaient occupés à grimper vers le sommet, en cordée, quand les gendarmes les ont retrouvés.

Les deux hommes ont fait l’objet d’un contrôle d’identité et ont pu repartir, faute notamment de savoir quelle infraction leur reprocher.

L’article complet ici.

PS : alors que la personne qui se fait flasher à 56km/h au lieu de 50km/h aura lui une amende de 90€ et un point en moins!

Demain je me mets à l’avion….