A partir du 1er juillet, le contrôle technique automobile va se durcir pour les véhicules diesel.

Alors que la loi devait passer en début d’année, le mouvement de gilets jaunes l’avait repoussé, mais cette fois c’est la bonne.


A quelques semaines du nouveau jour J, les centres de contrôle technique sont pris d’assaut par les propriétaires de diesel (24 millions de véhicules, plus de 60% du parc), leurs véhicules étant les seuls visés par le nouveau dispositif. Il s’agit de vérifier la valeur de l’opacité des fumées de gazole, c’est-à-dire la quantité de particules émises par le pot d’échappement.


De 1 à 5%

Des tests ont indiqué que le taux de voitures diesel non conformes passera « potentiellement à 5%, contre 1% actuellement », précise sur TF1 le rédacteur en chef adjoint du magazine Auto Plus. Concrètement, pour réussir l’épreuve, le véhicule ne devra pas émettre davantage de fumée que lorsqu’il était neuf!

Dans ce cas, une réparation ou un décrassage seront nécessaires pour la contre visite.