Comment la photo de « Tank Man », l’homme qui a tenu tête aux chars, est entrée dans l’histoire : l’inconnu qui avait tenté, le 5 juin 1989, d’arrêter une file de blindés, près de cette place centrale de Pékin, est devenu l’incarnation du courage face à l’armée.

Un homme seul arrêtant une colonne de chars. Saisie par l’Américain Jeff Widener, l’image a marqué les esprits. Car cet anonyme désarmé, en chemise blanche et sacs en plastique à la main, est devenu le symbole de la bravoure face à la violence de la répression. La veille, dans la nuit du 3 au 4 juin, avait eu lieu l’évacuation sanglante de la place Tiananmen où des dizaines de milliers d’étudiants convergeaient chaque jour pour réclamer plus de démocratie, la liberté d’expression, des élections libres et des mesures contre la corruption…

 

 

Lire l’intégralité de l’article franceinfo : Tiananmen 30 ans après