Suite aux affaires Huawei et Google, et pour des questions de sécurité, la Chine envisagerait de changer tous les systèmes d’exploitation Windows pour y installer son propre système.

La priorité serait de retirer Windows sur tous les ordinateurs utilisés par l’armée chinoise ou par des militaires chinois, les cibles les plus critiques. La Chine estime que les États-Unis pourraient les espionner à travers l’OS de la firme de Redmond, rapporte ZDNet.

L’article complet ici.