De nombreux conducteurs s’apprêtent à lever anxieusement le capot de leur voiture, ou contrôler leur carte grise.

L’association de consommateurs UFC-Que Choisir «alerte» sur des malfaçons de certains moteurs fabriqués par le constructeur automobile Renault, susceptibles de provoquer des pannes sur au moins 400.000 véhicules portant la marque du groupe ou celles de Dacia, Mercedes et Nissan.

«L’UFC-Que Choisir alerte les consommateurs propriétaires de véhicules Renault, Dacia, Nissan et Mercedes équipés d’un moteur essence 1.2 TCe et 1.2 DIG-t -série Euro 5 de type H5 – d’un grave défaut dont peut être atteint leur véhicule», a indiqué l’association dans un communiqué publié vendredi.

De nombreux modèles, et notamment des best-sellers, sont équipés de ce moteur: Clio (voiture la plus vendue en France), Captur, Mégane, Kadjar chez Renault, Duster, Lodgy, Dokker pour Dacia, et Nissan Qashqai, Juke et Pulsar.

600 000 cas potentiels en Europe, l’article complet ici.