Depuis la catastrophe de Furiani, accident le plus tragique du football français, le 5 mai 1992 à Bastia, cette date fait débat chaque saison. Depuis 27 ans, joueurs, clubs, supporters et le collectif des victimes de Furiani font pression sur les instances du foot français et le gouvernement pour que le 5 mai soit sacralisé et devienne une journée sans football.

 

Lire l’intégralité de l’article franceinfo : Furiani 5 mai