Vallée de l’Arve : des œufs à la Dioxine ?


Selon Le Dauphiné,  des analyses ont été réalisées par le collectif anti-pollution Coll’air, ces dernières ont révélé que des œufs produits sur Passy étaient impropres à la consommation.

En effet les résultats d’analyse du laboratoire habilité Cofrac indique que les œufs ont un taux de dioxine plus de deux fois supérieur au taux réglementaire établi par la commission des communautés européennes.

Eric Fournier, président d’Atmo Auvergne Rhône-Alpes, a demandé « d’urgence une investigation totale et globale » aux préfets du Département et de Région.

 

Information sur la dioxine : ( sources Wikipédia )

Les effets de la dioxine sur la santé humaine peuvent être divers. Lors d’une brève exposition à de fortes concentrations, les dioxines peuvent entraîner chez les individus des lésions dermiques comme la chloracné ou l’apparition de taches sombres mais également des dysfonctionnements de la fonction hépatique.

Pour une exposition plus longue, les effets seront plus désastreux : on risque une dégradation du système immunitaire, du système nerveux, du système endocrinien et des troubles de la reproduction.

Chez l’animal, l’exposition chronique aux dioxines a révélé différents types de cancers. Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a donc classé la dioxine dans les « cancérogènes pour l’Homme ». On peut tout de même noter qu’elles n’altèrent pas le patrimoine génétique des individus.

De nombreux cas de contaminations à la dioxine ont été détectés ces dernières décennies. Il est donc important de surveiller la présence de ces composés dans l’environnement et dans les denrées alimentaires. Quelques cas graves ont eu des conséquences importantes dans différents pays. Le premier cas de contamination survient à la suite de la surchauffe d’un réacteur d’une usine à Seveso (Italie) en juillet 1976. Le nuage toxique libéré a contaminé une zone de 15 km2 et ses 37 000 habitants. À la suite de cet incident, des cas de chloracné apparurent. Des études approfondies se poursuivent pour déterminer les effets à long terme sur la population. Des études ont été également réalisées sur « l’agent orange », herbicide défoliant utilisé lors de la guerre du Viêt Nam. Les scientifiques poursuivent leurs recherches sur un lien possible avec certains types de cancers et le diabète.

En résumé, on peut considérer deux niveaux de danger : le plus fort correspondant à des expositions accidentelles à des doses importantes (à partir du microgramme par kilogramme de masse corporelle par jour) qui provoquent principalement la chloracné. Ensuite, il y a les expositions chroniques à des doses plus faibles sur de plus longues périodes, dans ce cas, les rongeurs développent différents types de cancers. Chez l’Homme, seuls quelques rares cas de cancers se sont déclarés bien des années après des expositions en milieu professionnel.

 

#Haute-Savoie #pollution #dioxine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.