Les quatre-couleurs de Bic quittent la Bretagne pour la région parisienne


On se rappelle tous le célèbre « clic » du stylo quatre-couleurs quand on change de mine. Ce petit bruit pourrait bientôt devenir celui de la colère. L’usine Bic de Vannes est à l’arrêt depuis le 3 janvier avec une grève de ses employés. La production des quatre-couleurs s’apprête à quitter son site historique breton, pour être délocalisée à Montévrain, en Seine-et-Marne. À Vannes, les trente-trois salariés seront donc licenciés et pour l’instant seulement six pourront être reclassés. Le groupe veut recentrer ses activités

C’est le sort des petites mains de ce qu’on appelle “l’atelier écriture” de Vannes, où sont produits chaque année cent millions de stylos quatre-couleurs. C’est l’un des sept sites industriels français de Bic et dans ces mêmes locaux, les salariés cohabitent avec une filiale du groupe, Bic Sport.

Lire l’intégralité de l’article franceinfo : stylo Bic

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.