saip-app-android-hero

L’état aurait décider d’arrêter l’application SAIP qui permettait (en théorie) d’être informé par notification en cas de danger dans une zone prédéfinie par l’utilisateur.

Sauf que de nombreux bugs ont été relevés, notamment le 14 juillet à Nice où les alertes sont arrivées bien après les faits. Et également à Trèbes, où cette fois-ci aucune notification avait été envoyée.

L’état privilégierai l’utilisation des réseaux sociaux, types Facebook, Twitter et Google. Des partenariats seraient déjà actés avec ces derniers.